Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

Spiritualité, argent et abondance







Combien de bienfaits t'accompagnent sans que tu en prennent conscience?
Abdalkader al-Jilani


 La source de toute abondance ne se trouve pas à l’extérieur de vous. Elle fait partie de ce que vous êtes. 
Eckhart Tolle


 Je pense que le domaine matériel et l'argent sont un champ de recherche et de travail sur soi non négligeable dans le développement personnel et la croissance spirituelle, et que notre époque est là pour le prouver. Mais en aucun cas je ne suis satisfait d'aucune règle fixe sur l'abondance ou loi de prospérité ou loi du "succès". Il y a certes des lois mais pas de règles. Et les voies du renoncement ont aussi leur valeur et leur pertinence. En tout cas elles permettent de rester détaché sur le manque ou l'acquisition et d'éviter les entraves de l'obsession du gain matériel et les travers que cela induit. Quoi qu'il en soit, dans un cas comme dans l'autre soyons attentif et exerçons notre discernement: pas plus qu'une vie ascétique n'est le reflet d'une vie spirituelle, pas plus une vie matérielle aisée n'ai le reflet d'une vie spirituelle accomplie (ce qui est la tendance actuelle dans certains milieu de la spiritualité pour renverser la vision ascétique de la spiritualité présente jusqu'à lors). Ne cherchons pas des preuves d'une réalisation quelconque de la personne au vu des apparences extérieures. Il vaut mieux ne rien prétendre être que prétendre être ce qu'on est pas.

L'argent en tout cas est un outil de simplification qui a été originellement créé en ce sens dans l'échange des biens et services, car le troc n'est valable que si la personne a besoin de ce qu'on lui propose en échange, sinon c'est du toc! L'argent est une énergie qui se manifeste sous la forme de monnaie. Par conséquent c'est la spéculation sur la monnaie qui créé les déséquilibres que l'on connait...


On pourrait réfléchir aussi à une mutualisation des services et des produits. Plutôt que d'être dans le système de capitalisation "chacun pour soi" pour le profit d'une poignée d'individus éparpillés en cellules indépendantes, pourquoi pas fonctionner en système de partage et d'échange, de bien et de savoirs et de savoirs faire, donc d'être dans un processus de faire-savoir. Les descendants des civilisations précolombiennes que sont les Kogis basent cette relation d'échange sur la notion du Zigoneshi, "tu me donnes, je te donne".


L'argent est une énergie, comme une autre. On peut faire un travail d'énergie pour changer nos croyances et notre rapport avec l'argent.


On peut transmettre ce changement d'attitude vis-à-vis des biens matériels dans une démarche de recherche spirituelle.

Cependant ce qui marche pour certains ne marche pas forcément pour d'autres. Avec le manifesting (concept qui désigne les savoir-faire et pratiques énergétiques consistant à créer, concrétiser quelque chose sur le plan matériel, de le manifester à l'aide capacités supérieures), l'ont ne peut optimiser que certains potentiels et orientations naturels que l'ont à en nous. C'est honnête de dire que le secteur où l'on veut développer l'abondance ne va pas être le même pour tous... et que le travail énergétique va consister à dévoiler et optimiser ce sur quoi nous avons le plus de potentialité de création, de concrétisation, de manifestation. L'on ne peut se développer contre sa propre nature et n'exprimer que les potentiels que nous avons en nous. Une graine de courge n'a pas vocation de devenir un baobab... 


Est-ce que parce ce que ce qui est "spirituel" s’accommode mal en général de l'idée de l'argent que nous devrions concevoir qu'en ce domaine ce devrait être gratuit comme certains le revendiquent ? Si l'on pousse les choses un peu plus loin, en partant du principe que l'argent est une énergie comme une autre, alors c'est une énergie divine, et c'est l'ignorance qui a créé une scission. Pourquoi l'argent serait-il moins divin que le reste? Pourquoi diaboliser l'argent? L'argent est un outil comme un autre, comme le sexe, comme le pouvoir. Mal employés, au service d'objectifs peu élevés ils sont des obstacles et des entraves à l'évolution et à la recherche de la Vérité. Mais c'est en les laissant de côté que le monde de la spiritualité les a laissés au service de l'ignorance, de l'ombre, de l'adversité, et donc de la perversité. Plus ces forces utilisent ces énergies avec perversités, et plus tend à se renforcer la croyance qu'il faut se débarrasser de l'argent, que l'argent c'est horrible, c'est malsain et autres tas de croyances qui se développent en chacun face à un monde dévoyé par l'argent. Et aux tendances exacerbées de croissance s'opposent les tendances extrêmes de décroissance... La croissance est un principe vital, c'est le non-respect de l'équilibre des forces de ce principe vital qui cause la surabondance, le déséquilibre et la perte qui s'en suivent. La décroissance comme tendance de contrebalancement est louable, mais comme principe systémique c'est aller à l'encontre du principe de vitalité et de développement inhérent à toute croissance. Entre l'abstinence et la prolifération, la sobriété semble être la voie du milieu pour une mise en acte immédiate vers une authentique prospérité, qui me semble-t-il devrait être l'aspiration à tendre vers l'Harmonie. 

Tout choix, tout point de vue à sa place, mais il serait pernicieux d'inculquer une croyance au détriment de l'expérience concrète, et surtout de généraliser à tous une expérience qui n'est le chemin singulier que de tout un chacun.


En tout les cas, il semble plutôt primordial que le premier changement à faire soit de récupérer en soi la conception pure de l'argent, en tant qu'énergie et qu'outil au service de l'évolution et de la conscience divine. C'est en ne succombant pas aux suggestions adverses de l'ignorance que l'on pourra commencer à mener le combat pour concevoir l'argent comme principe de manifestation divine. Autrement, les faits et méfaits concernant l'argent, le pouvoir et le sexe vont se renforcer et tendre à nous faire mentalement valider que ces aspects de la vie sont à proscrire. Mais c'est justement parce qu'ils sont d'une grande puissance qu'ils sont difficiles à maitriser et source de déviance... Ils contiennent en eux-mêmes le germe de leur potentiel de corruption parce que précisément ils sont l'émanation d'une source plus élevée où la pureté et la splendeur immaculée existe aussi en tant que possibilité de se réaliser à travers eux.

C'est par conséquent un combat intérieur qu'il faut mener pour avoir, si ce n'est une maitrise au moins un rapport dénué d'inconscience envers ces aspects de la vie. Certains mystiques ou ascètes ont souhaité s'en affranchir. Très bien pour un salut personnel, mais l'évolution nous montre que ce n'est pas un accomplissement complet, les évènements du monde reviennent à la charge plus puissamment que jamais pour le prouver et pousser à s'atteler au travail sur ces aspects de la réalité.


Les sources de puissances relatives à ses trois aspects, sont pour l'argent la capacité de réalisation,  pour le pouvoir la capacité d'action, et pour le sexe la capacité de procréation


Sexe est issu du mot latin secare, signifiant séparer, couper, diviser parce que la reproduction est basée sur la séparation des genres féminin et masculin, et sur le principe biologique de la division cellulaire qui est un processus fondamental dans le monde vivant, puisqu'il est nécessaire à la régénération de tout organisme. Le sexe maintien la survit de l'espèce, sa continuité par de là la mort organique.  Il est le reflet d'une réalité plus vaste de recherche d'unité, d'extase et d'immortalité.  Son centre énergétique est à la racine de tout l'être, support et fondation de tout l'édifice physique, il est l'expression de la vitalité. L'orgasme sexuel n'est que le pâle reflet d'un jouissance sacrée qui est l'extase de la félicité divine, de l'Ananda, que l'on peut expérimenter en soi dans le corps physique entier jusqu'en chacune de toutes les cellules en s’immergeant dans la félicité divine par l’élévation de la conscience jusqu'à elle. Au regard de l'expérience de ces extases, l'énergie sexuelle apparait fade, sommaire et précaire. Si le centre sexuel est pure et relié aux centres supérieurs il a la capacité de recevoir l'Ananda divin et le redistribuer dans tout l'organisme. Le corps tout entier  par l'intermédiaire de l'énergie vitale s'ouvre et devient le réceptacle de la Concience-Force-Energie-Félicité, Sat-Chit-Shakti-Ananda. Un adhara, receptacle, bien entretenu par la circulation de l'énergie vitale garantie son bon fonctionnement.


Le pouvoir est la capacité de rendre manifestes les idéations et de les projeter concrètement dans le monde matériel des formes. Le pouvoir permet à l'être humain de manifester ce à quoi il aspire, de donner réalité à ses projets, ses aspirations, ses intentions. Nous voyons donc pourquoi il est si pervertible (mais aussi perfectible) et comment le sexe et l'argent et le pouvoir sont interdépendant.  Il est relié au centre de la tête, car c'est la volonté qui l'anime. La projection des énergies du centre de la volition permet de donner vie aux idéations qui viennent des niveaux de conscience supérieure au plus près de la Source. Le cerveau par son extrême plasticité reçoit ces influx énergétiques et les transmet via des pulsions électriques aux autres centres. Il est un organe récepteur-transformateur-transmetteur. Par l'intermédiaire de l'énergie organisatrice qu'est le mental le cerveau agence les pensées lumineuses reçu des intuitions supérieures. Une bonne fluidité mentale est garant d'un mental lumineux. La plasticité cérébrale est augmentée par un mental fluide et souple.


 L'argent contribue à la réalisation d'objectif individuels ou communs. Il est le moyen, l'outil par lequel l'être humain peut manifester, concrétiser ses aspirations et interagir dans les échanges avec autrui. Il est une force énergétique permettant de faciliter les échanges. Aussi improbable que cela puisse paraître il est donc relié au centre émotionnel, au centre du coeur. Les échanges et les interactions entre les individus et les groupes d'individus sont facilité par leur libre circulation. Le centre du coeur est aussi le centre émotionnel parce que c'est l'énergie qui se meut à travers ce centre qui est garant de l’équilibre des interactions et échanges sur ce plan là. Le flot émotionnel est le garant de ce bon fonctionnement.  Lorsque ce centre est impur, l'individu a tendance à compenser son manque de plénitude à ce niveau par une relation compensatrice avec l'argent et son utilisation dans la compulsion d'acquisition de bien matériel et d'attachement à l'idée et à la sensation de plénitude, illusoire, donné par la valeur de l'argent. Mais avoir beaucoup d'argent ne veut pas dire que l'individu est impur et que son centre émotionnel est malade ! La convoitise est l'énergie nocive qui se supplante au manque de plénitude d'un coeur rempli d'amour divin, lui-même est l'énergie qui maintien la cohésion de tout l'univers, donc s'exprime dans tous les plans, unifiant matériel et spirituel dans un même champ de conscience aux densités énergétiques différentes.


C'est en ayant une spiritualité tronquée des aspects a priori embarrassants du monde que ces aspects matériels du monde sont restés coupés de toute spiritualité. C'est en ayant voulu suivre des voies de libération hors de ce monde sans réaliser aussi en ce monde qu'il est une manifestation du divin que l'on a laissé ce monde non transformé. Il nous faut donc reconquérir l'argent pour le divin et pour servir le divin. Bien sûr il faut être déjà aligné sur le divin pour cela et les forces adverses sont tellement fortes et voulant garder leurs prérogatives que même des maîtres spirituels élevés n'ont pas eut l'argent tombant du ciel et ont traversés des épisodes de restriction et durent mener un combat spirituel pour ne pas être laminées par ces forces..., en tout cas ceux qui ont voulu rester intègre et ne pas pervertir la vérité sur l'autel du mercantilisme et de la propagande avec les compromis que cela induit...


 Je considère que le problème n'est pas l'argent, mais le problème que nous avons avec l'argent !
L'argent est une énergie et nous pouvons le trouver en tant qu'énergie, tout comme l'abondance. C'est à ce niveau de réalité que l'on peut changer notre rapport à l'argent et au bien matériel en général. La clef est le développement de savoirs faire énergétique et d'une attitude intérieure libre de toute attente et résultat quelconque et d'attachement à quoi que ce soit, donc de projection en quoi que ce soit... N'oublions pas que le symbole de la prospérité dans l'hindouisme est Laksmi et qu'elle  flotte sur une étendue d'eau, symbolisant l'aspect mouvant et instable de la richesse. Ganesh quant à lui, ouvre les portes et surmonte les obstacles à la connaissance et à la richesse, mais même pour celles-ci il ne peut octroyer plus qu'il n'y a déjà dans l'univers... Santocha, le contentement fait partie de la deuxième observance (Niyama) principale de la philosophie du Samkhya à la base du yoga...

Quant au Bison, le symbole de l'abondance chez les Sioux Lakota il est la correspondance de Ganesh en Inde par sa capacité de défoncer les verrouillages énergétiques (terme que j'emploie ici pour englober la conscience et la matière). Le Bison est aussi directement associé au Grand-Esprit, à la prière de don de soi et à la fumée du calumet en offrande au divin, symbole de l'aspiration à s'élever vers lui.  Le symbole du Bison, de la  fumée du calumet et de la prière expriment la gratitude pour tout ce qui est, pour toute forme de vie. C'est Ptesan Win, la femme Bison Blanc, qui est en la figure mythique et archétypale. Ce sont des symboles parmi d'autres connus en tant que tel et qui ont un pouvoir réel car reliés à une réalité archétypale qui les sous-tend. Ils ne sont toutefois pas exclusifs et le chercheur peut dans son cheminement intérieur avoir la révélation d'autres forces et énergies, se manifestant à sa conscience sous une forme ou une autre, ayant ces mêmes capacités d'aide et de guidance à travers les obstacles. Ils nous révèlent qu'obstacles et difficultés sont des opportunités de croissance et de grandir en conscience.


Quoiqu'il en soit, bien que m'ayant permis de débloquer des situations et permis de manifester de nouvelles choses dans ma vie en terme de capacité à subvenir aux besoins matériels,  je n'ai jamais abordé le travail énergétique avec ce souci d'abondance, mais au service de mon évolution spirituelle et c'est je pense la clef. Et dans toute entreprise, le meilleur partenaire, c'est le Grand-Esprit.


 Quand j'ai commencé à suivre des enseignements de développement personnel, plutôt chers, car c'était capital pour moi, je n'ai pas fait mes comptes pour savoir si je pouvais et comment le faire, j'ai fait confiance à l'argent en ayant toujours eu la conviction que l'argent était élastique. Et quand j'ai regardé après coup ce que tout cela m'avait coûté, je me suis rendu compte que je n'aurais jamais rien fait si j'avais anticipé ma capacité de paiement à l'avance! Je suis encore étonné à l'heure actuelle de ce côté magique que j'ai expérimenté avec l'argent. Bien sûr il a fallu faire certains choix sur d'autres choses, mais certaines choses importantes comme la qualité de l'alimentation a toujours été une priorité et depuis que j'ai été adulte et j'ai toujours fait le choix d'une alimentation biologique. Là encore c'était à mon sens important, dans une démarche globale, et j'ai sacrifié sur des dépenses de loisirs (sorties -encore que je n'ai pas été frustré à ce niveau, boissons au bar, fringues, etc.). On  ne peut pas tout avoir! Ni tout faire ! C'était un choix et à 21 ans pour moi le choix de mon évolution spirituelle était plus important que mon plan de carrière!

Mais cela reste mon expérience personnelle et chacun est unique.



 Sylvère