Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

MEDITATION SUR LE PRINCIPE DU YOGA INTEGRAL

(La vidéo jointe ci-dessous sert du support pour une méditation attentive sur le principe du Yoga intégral).

Sri Aurobindo:

Le principe du yoga est de prendre un seul ou tous les pouvoirs de notre existence humaine et d'en faire un moyen d'atteindre l'Être divin. Dans un yoga ordinaire, un seul des pouvoirs principaux de notre être, ou un groupe de pouvoirs, sert de moyen, de véhicule, de voie. Dans un yoga synthétique, tous les pouvoirs seront combinés et inclus parmi les instruments de transmutation.

    [...]
La triple voie choisit comme instrument les trois pouvoirs principaux de la vie mentale de l'âme dans l'être humain. Ainsi, la voie de la connaissance choisit la raison et la vision mentale, et, par la purification, la concentration et une certaine discipline de recherche de Dieu, s'en sert comme moyen d'atteindre à la connaissance et à la vision suprêmes : connaissance de Dieu et vision de Dieu. Son but est de voir, de connaître et d'être le Divin. La voie des oeuvres choisît pour instrument la volonté de celui qui œuvre; elle fait de la vie une offrande, un sacrifice à la Divinité, et, par la purification, la concentration et une certaine discipline de soumission à la Volonté divine, elle en fait un moyen de contact et d'unité grandissante de l'âme humaine avec le Maître divin de l'univers. La voie de la dévotion choisit les pouvoirs émotifs et esthétiques de l'âme, et, les tournant totalement vers le Divin dans une pureté et une intensité parfaites, avec une infinie passion dans sa quête, elle s'en sert comme moyen de posséder Dieu par une ou plusieurs relations d'unité avec l'Être Divin. Toutes, chacune à sa façon, cherchent l'union ou l'unité de l'âme humaine avec l'Esprit suprême

[...]

Le principe que nous suivons est le don de soi, l'abandon de tout l'être humain à l'être du Divin, à sa conscience, son pouvoir, sa félicité ; une union ou une communion en tous les points de rencontre de l'âme de l'homme, être mental, afin que le Divin lui-même, directement et sans voile, maître et posses­seur de son instrument, puisse, par la lumière de sa présence 'et de sa direction, perfectionner toutes les forces de la Nature dans l'être humain pour le préparer à une vie divine. De cette façon, nous arrivons à un nouvel élargissement des buts du yoga.

 [...]

L'être mental doit d'abord s'élargir et entrer dans l'unité du Divin avant que le Divin puisse perfectionner son épanouissement gnostique dans l'âme de l'individu. Pour cette raison, la triple voie de la connaissance, des œuvres et de l'amour devient la clef de tout le yoga, car c'est le moyen direct de l'âme dans le mental pour s'élever aux intensités suprêmes où elle passera en l'unité divine. C'est aussi la raison pour laquelle le yoga doit être intégral. Car, si l'immersion en l'Infini ou quelque union intime avec le Divin était notre seul but, un yoga intégral serait superflu, sauf pour la satisfaction supérieure que l'être humain peut trouver à s'élever tout entier à sa Source. Mais ce ne serait pas nécessaire pour le but essentiel puisque nous pouvons trouver le Divin à travers n'importe lequel des pouvoirs de la nature de l'âme : chacun des pouvoirs, à son sommet, touche à l'infini et à l'absolu ; chacun nous offre donc un moyen suffisant pour arriver au but, car les centaines de chemins séparés se rencontrent tous en l'Éternel. Mais l'existence gnostique sup­pose une jouissance et une possession complètes du Divin et de la nature spirituelle dans leur totalité, c'est une élévation complète de la nature totale de l'homme en son pouvoir d'existence spirituelle et divine. L'intégralité devient donc la condition essentielle de ce yoga.
 
Cependant, nous avons vu que chacune des trois voies, si elle est suivie avec une certaine ampleur, peut à son sommet inclure les pouvoirs des deux autres et conduire à leur accomplisse­ment. Il suffit donc de partir de l'une ou l'autre d'entre elles et de trouver le point où elle rencontre les autres lignes de progression tout d'abord parallèles, et où elle se fond en elles par élargissement. Mais un autre procédé, plus difficile, plus complexe et plus complètement puissant, consisterait à partir sur trois lignes à la fois, pour ainsi dire, sur une triple roue de pouvoir d'âme. Mais il nous faut différer l'examen de cette possibilité jusqu'à ce que nous ayons vu quelles sont les condi­tions et les moyens du yoga de la perfection de soi. Car nous nous apercevrons que le yoga de la perfection aussi n'a pas besoin d'être tout à fait différé, et que le développement des œuvres, de la dévotion et de la connaissance divines nous y préparent dans une certaine mesure et en sont le commencement.
  [...]







Notre but est la perfection divine de l'être humain. Nous devons donc savoir tout d'abord quels sont les éléments essentiels qui constituent la perfection totale de l'homme ; savoir ensuite ce que nous entendons par une per­fection divine de notre être et en quoi elle se distingue d'une perfection humaine. Que l'homme soit un être capable de se développer lui-même et de se rapprocher plus ou moins d'un certain état idéal de perfection que son mental peut concevoir, se proposer et poursuivre, est admis couramment par toute l'humanité pensante, encore que seule une minorité s'en préoccupe et en fasse le but le plus important de la vie.
Sri Aurobindo, La synthèse de yogas III, chp. I  Le principe du Yoga intégral