Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

L'enracinement, la connexion à la terre




  
Ce qui dépasse la nécessité est superflu et inutile. C'est une chaussure plus grande que le pied qui gène ta marche. 
Jean Chrysotome


Se rassasier de peu 
c'est jouir d'avoir
toujours assez.
Lao Tseu


De l'enracinement et de l'abondance...



Je ne crois pas que ce soit toujours un problème de connexion à la terre pour les personnes qui sont sur un chemin spirituel et qui ont des difficultés avec la matière. C'est souvent une question de croyance. Dans ce que je constate, et à mon sens la spiritualité - en tout cas dans comment je la vis et la conçois - intègre de fait, dans son déploiement, une reliance avec la terre. Même chez un adepte de l'illusionnisme, un mayavadin*, la perception de la manifestation comme illusion ne veut pas dire qu'il ne soit pas moins ancré qu'un autre. C'est juste son niveau de perception qui induit une perspective différente vis-à-vis de la matière. Un être avec de hautes réalisations spirituelles peut très bien être bien ancré à la terre, et à mon avis il l'est automatiquement, mais pour des raisons qui n'appartiennent qu'à Dieu (et on ne peut manipuler Dieu même en le réalisant et ayant plein de capacités spirituelles), l'abondance de biens terrestres peut ou ne peut pas suivre. Il y a beaucoup de confusion à ce niveau chez de nombreux chercheurs, même avancés dans ce que j'ai constaté. Soit c'est la croyance que la spiritualité est synonyme de renoncement, etc., soit la croyance est que l'abondance matérielle doit refléter la progression spirituelle. 
Par conséquent, je constate que la notion d'abondance et tous les procédés qui en dérivent, pour les avoir beaucoup étudiés et pratiqués avec différentes approches et observés chez d'autres, ne dépendent pas systématiquement d'une technique, d'un savoir-faire, d'une maîtrise, car beaucoup d'autres facteurs et influences de toutes sortes entrent en compte. Le plus important c'est d'être de plus en plus conscient, et le chemin n'est jamais le même puisque la conscience est dynamique et suit une courbe évolutive, qui plus est, non linéaire. Le chemin n'est jamais le même à la fois dans une pratique, voire dans une technique, et à la foi dans le processus de de la croissance et l'évolution spirituelle.
 

Dans les étapes importantes de la vie, les choix, les projets, les défis, les obstacles "intérieurs" ou "extérieurs" c'est surtout la conscience qu'il est nécessaire de développer encore et toujours. Les défis sont donc là pour faire aller de l'avant et progresser encore et toujours, et je remarque que ce qui marchait à un moment de vie ne marche systématiquement plus par la suite.
C'est un aspect très important : quand la conscience avance, les "techniques" doivent être mises à jour, c'est un processus d'évolution que j'ai observé assez fréquemment, en tout cas dans mon cheminement. Ainsi, il faut parfois accéder à autre chose qu'à une technique nouvelle pour avancer. Le monde de la manifestation est là pour nous faire progresser et tout ce qui arrive n'a que ça pour but, avancer et gagner en conscience, et il n'y a aucune règle définie, donc ni systématisation, ni technique pouvant promettre un résultat prédéterminé.
 

L'être humain est une entité tellement complexe et vaste! Il doit être dans une optique de se réaliser à autant de niveaux que possible et dans toutes les dimensions de son être. Dans le chemin spirituel, il est fréquent d'être tenté de négliger l'importance d'intégrer les différentes parties de soi, c'est-à-dire de prendre soin de son humanité au passage. Négligence de s'harmoniser avec tout note être, au lieu d’ascensionner vers des hautes sphères coupées de la base. A contrario il arrive que la base et l’enracinement soient tout à fait corrects, voir extrêmement développés, mais sans pour autant que l'énergie ai su s'élever depuis ces racines si bien développées, laissant l'être tronqué au niveau de la base, empêchant le plein développement vers le haut, le bourgeonnement et la croissance nécessaire pour relier le ciel et la terre. 
Souvent est associé aussi aux personnes qui font des sorties hors du corps qu'elles planent, qu'elles sont perchées, mais c'est plutôt l'inverse! En effet pour sortir hors de son corps il faut être bien relié à la terre, c'est l'ancrage et une ouverture à l'énergie venant d'en bas comme d'en haut qui permet de décoller, et une fois sortie il faut être bien reliée à la terre pour "voyager". De plus, il ne faut pas confondre manque d'enracinement et absorption de l'attention. L'absorption de l'attention dans certains niveaux de réalité, ou à certaines spécificités d'une expérience vécue en soi, pouvant donner lieu à des facultés momentanément indisponibles telles que la concentration sur des tâches quotidiennes, ou autres fonctionnements habituels du mental. C'est plutôt une question d'intégration et d'harmonisation à faire ou à laisser faire...

*Adepte de la théorie de Maya comme principe de perception et de conception de la manifestation en tant qu' illusion cosmique.

Sylvère