Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

La connaissance doit être militante








S'adressant au pauvre, à l'opprimé, à l'ignorant, la religion a cherché à captiver l'âme et la partie morale de l'individu, mais elle s'est fort peu souciée — ou pas du tout — du mental pensant, satisfaite de le laisser dans l'obscurité si le coeur pouvait être persuadé de sentir la vérité religieuse. De même, quand les barbares s'emparèrent du monde occidental, l'Église se contenta de les christianiser mais ne considéra pas que ce fût son rôle de les intellectualiser. Se méfiant même du libre jeu de l'intelligence, l'esprit clérical et monastique chrétien devint anti-intellectuel, laissant aux Arabes le soin de réintroduire les rudiments d'une connaissance scientifique et philosophique dans une chrétienté semi-barbare, puis à l'esprit semi-païen de la Renaissance, suivi d'une longue lutte de la religion et de la science, le privilège de compléter le retour d'une libre culture intellectuelle et la réémergence mentale de l'Europe. La connaissance doit être militante si elle choisit de survivre et de se perpétuer; admettre une ignorance généralisée, au-dessous ou alentour, c'est exposer l'humanité au danger perpétuel d'une rechute dans la barbarie.

 Sri Aurobindo,
 Le cycle humain, chp.VIII, Civilisation et Barbarie






 Les forces de l’ignorance n'ont pas de camp, ni de drapeau, ni de religion. Elles s'établissent et prolifèrent lorsque la connaissance laisse la place à l'ignorance et à la non-conscience. Elles prétextent se revendiquer d'un camp, d'une idéologie, d'une politique pour s'établir sur le terreau de l'infertilité culturelle et intellectuelle, là où la raison a laissé place aux croyances et au besoin de pouvoir, qu'il soit religieux ou politique et aux élans vitaux de l'ego assoiffé de s'affirmer. Là où l'on croit qu'elles s'agitent et où il faut les combattre, les forces d'ignorances ne font qu'établir la tentative de se répandre partout en exacerbant la possibilité d'attiser l'ignorance en réponse à leurs actions destructrices. La haine , la destruction, l'obscurantisme sous toutes ses formes se répandent alors là où ils  ne semblaient pas être à l'origine. Les forces adverses de la Connaissance et de la Lumière de l'esprit n'ont ni couleur, ni nations , ni religion, elles transmigrent là où l'opportunité d'assouvir leur règne est le plus propice à leur dessein. Lorsqu'elles apparaissent ou réapparaissent à une époque donnée elles font courir le danger de se répandre si on ne les combat pas là où leur visage apparait, mais aussi là où elles tentent d'émerger sous d'autres visages d'apparence moins évidente. Leur attaque est double: détruire la civilisation porteuse de valeurs humaines et de liberté de conscience et s'établir dans le coeur des hommes pour l'asservir par la peur, la souffrance et l'ignorance. Leur stratégie est double et insidieuse: se servir d'une portion de l’humanité plus ignorante qu'une autre pour faire grandir l'ignorance dans l'autre portion de l’humanité sans que celles-ci s’en rendent compte en lui faisait croire qu'elle combat l'autre. Mais le combat est bien plus large et profond qu'il n'y parait, il s'agit d'un défi lancé à l’humanité pour déraciner en son coeur et en sa conscience tout ce qui sert l'ignorance - fondamentalement toujours sans visage - et tout ce qui est propice à sa prolifération. De tout temps, ces forces adverses se sont manifestées et ont poussé l’humanité à évoluer et à faire le choix de les repousser. Mais le plus grand défi est qu'elles ne puissent plus s'établir sur la Terre et par conséquent ne plus trouver de résonance dans l'esprit et le coeur d'une Humanité soumise aux tribulations de son ego, de son mental obscur, de son vital non purifié, de ses limitations corporelles. De tout temps et en tout lieu la religion a été le plus grand vecteur de l'ignorance et a servi l'illusion de pouvoir se débarrasser d'un obscurantisme en en brandissant un autre, plus consensuel ou plus fédérateur. L'intelligence suprême de l'Univers, qui est au coeur de toute conscience et de tout coeur humain pousse l'humanité à évoluer au travers du défi de se démettre une bonne fois pour toutes de toute religion, qu'elle quel soit, ou de s'y soumettre si l'âme et la raison sont faibles et dominées par le petit ego cherchant à survivre coute que coute. De plus grands egos en seront les maîtres et feront croire qu'ils détiennent une Vérité bienfondée. L'Humanité n'a jamais été face à un défi d'une telle envergure, et son défi est d'abord une unité pour répondre aux premiers signes extérieurs de manifestation de cette ignorance et ensuite établir une bonne foi pour toutes les conditions d'une paix durable par l'éducation, la fraternité, la prospérité partagée, la liberté universelle d'expression, la compassion globalisée, afin que chacun sur toute la Terre puisse en soi suivre son évolution et poursuivre l'Évolution. La connaissance ne peut s’accommoder de demis-vérités, que ce soi dans le domaine spirituel comme ailleurs, et par conséquent pour se manifester la connaissance doit être militante. Ce combat est avant tout un combat intérieur de faire le choix de repousser les tentatives de l'ego à prendre le pouvoir sur notre conscience et de rester vigilant à ne pas sombrer à chaque instant dans l'inconscience et les réactions primaires qui s'en suivent.  Notre combat quotidien est d'ouvrir notre conscience à une conscience plus vaste, plus profonde, plus active et plus pénétrante et de manifester par tout notre être et nos capacités cette Conscience.


Sylvère