Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

Le pouvoir de la forêt



« Devenez arbre : Arbre dans le vent, parce qu’en le devenant, vous apercevrez que vous l’étiez
déjà
», Sagesse des Druides.



De tout temps les ermites, les sages, se sont retirés dans la forêt pour favoriser l'introspection, la contemplation et l'inspiration. Saint Bernard de Clairvaux disait "Tu trouveras bien plus dans les forêts que dans les livres" et préconisait le contact avec la nature pour recevoir la connaissance. Siddhārtha Gautama se retira sous un arbre pour atteindre la vérité ultime. Les Aranyaka, "textes de la forêt", sont des textes du Véda d'où sont issues certaines Upanishads telles que l'immense Brihad-Aranyaka-Upanishad, d'où est issu le célèbre mantra " Asatoma Satgamaya ". Les Celtes quant à eux avaient établi une relation spirituelle avec les arbres, dans une dimension symbolique et mystique, et élaboré tout un système de connaissance de soi et d'élévation vers la sagesse par la correspondance entre les arbres et la date de naissance des humains.



La forêt concentre les forces de vie et contribue sur toute la planète à l'équilibre des écosystèmes. Une immersion dans la forêt nous relie aux forces de vie et éveil en nous ces mêmes forces de vie.  Le silence et l'énergie émanant de certaines forêts nous fait entrevoir la profondeur et l'étendue d'un monde plus subtile, contribuant à aspirer à des qualités d'être élevées telles que la beauté, l'expansion de conscience, l'harmonie totale, l'unité avec tout ce qui est...Une ballade en forêt détend l'esprit et le corps et nous rend plus alerte. 



L'ensemble des forêt forme un vaste écosystème interconnecté et interactif qui contribue à l'équilibre de la vie sur la planète entière. Ce sont les processus de transformations complexes, lents et discrets des éléments, qui créaient l'humus, rendant la terre fertile.

L’environnent naturel que constitue les arbres, le chant des oiseaux et les jeux de lumière caractéristiques d'un sous bois ou d'une forêt amène l'esprit à se détendre et se reconnecter avec les forces de vie.  La marche en forêt conduit alors à un état méditatif. Le contact avec un arbre apporte énergie et bien-être physique et psychique.

Les arbres dispensent en effet une multitude de bienfaits qui favorisent la reconnexion du moi profond. 

Largement plébiscité au Japon, le Shinrin-yoku (« bain de forêt ») est même préconisé par les entrepreneurs de bien-être et de l'efficacité de leurs salariés. D'après les scientifiques de l'université de Chiba au Japon (1), entrer en empathie avec les arbres apaise les tensions et réduit les risques de dépression. Le green power est devenu une pratique incontournable pour apporter sérénité et harmonie sur un lieu de travail.



Certaines études  scientifiques ont démontré par des tests qu'il suffirait de s’adosser à un arbre, en appuyant sa main droite sur son estomac et sa main gauche sur le dos pendant 20 secondes pour « capturer » les vertus bénéfiques de l’arbre choisi.

Alors, les médecins vont-ils nous prescrire des cures de sylvothérapie, thérapie par les arbres, du latin silva, forêt, pour lutter contre la dépression?



La promenade en forêt devient une méthode naturelle, gratuite et sans effets secondaires, pour booster le système immunitaire et rééquilibrer les énergies. Il est par ailleurs démontré et reconnu que des patients hospitalisés avec une chambre donnant sur un espace vert, un arbre, une zone naturelle, ouvrant sur un paysage, récupèrent plus vite, souffrent moins et augmentent leur chance de guérison. Une étude scientifique (2)  a montré que les patients en convalescence après une intervention chirurgicale récupéraient mieux lorsque leur chambre d’hôpital donnait sur un paysage naturel tel qu'un parc ou même un arbre que sur une façade de bâtiment ou une zone urbaine. L'exposition post-opératoire des patients qui ont subi une chirurgie de la colonne vertébrale à des quantités de lumière naturelle du soleil par augmentation progressive au cours de leur période de récupération à l'hôpital peut entraîner une diminution des coûts des médicaments, de la douleur, du stress, ainsi que l'utilisation de médicaments analgésiques (3). 

Aller à l'extérieur tous les jours induit des avantages fonctionnels et l'amélioration de la santé à long terme chez les personnes âgées en ambulatoire (4).

 Il a été également démontré que les patients ayant la chance d'avoir un environnement vert sous leur fenêtre de chambre d'hospitalisation avait plus de probabilité de quitter l’hôpital un jour plus tôt que ceux n'en bénéficiant pas. Leur besoin d’antidouleurs était plus modéré et le personnels soignant constatait qu’ils étaient des patients plus agréables (5).



Nous pouvons développer en nous cette connexion vitale avec la nature en pratiquant la technique de" l'écran vert", ou "green screen". Avec l'imagination, l'intériorisation, la relaxation et la connexion en esprit aux forces de la nature nous pouvons apporter en nous même ces qualités.

Cette "green attitude"  contribue améliorer nos ressources attentionnelles. Dans le contexte apaisant d'un parc, d'une forêt, d'une promenade dans la nature, ou d'une moindre parcelle d'espace vert, l'attention dirigée est très peu sollicitée (à l'inverse d'un environnement urbain), ce qui permet de se régénérer.

Des chercheurs de l’Université du Kansas et de celle de l’Utah affirment que passer du temps dans la nature, loin des technologies, contribue grandement à développer l’intuition (6).

Selon deux chercheurs de l'Université du Michigan (7), après avoir établit une théorie de la restauration de l'attention à partir de résultats d'étude, il est possible de mettre en pratique quelques attitudes pour améliorer nos capacités attentionnelles: 



1/ Marcher dans la nature:

Des étudiants confrontés à des tests de mémoire et d'attention ont vu leurs performances cognitives améliorées par une promenade dans un parc, par rapport à une balade dans un quartier.



2/ Encourager les enfants à jouer dehors:

L'attention et les capacités mnésiques sont meilleurs chez les jeunes habitués à s'amuser dans les espaces vert ou en pleine nature.



3/ Profitez des activités de plein air:

Une pratique sportive exercée en plein air ou une marche soutenue en pleine nature apporte les mêmes bénéfices attentionnels que le yoga ou la méditation.



4/ Installez un coin de nature à domicile:

Un jardin ou des plantes vertes semblent favoriser les capacités de réflexion et de concentration. Des personnes vivant en appartement avec vue sur des espaces verts ont moins tendance à procrastiner. Un environnement verdoyant déclenche des images positives qu'on inclut dans nos pensées et nos rêves, sollicitant les mêmes aires cérébrales de la perception visuelle. Des posters ou photos évoquant des paysages ou des coins de nature contribuent à créer une atmosphère influençant positivement l'esprit.



5/ Faire la sieste sous un arbre:

Se reposer sous un arbre ou adosser à lui permet de bénéficier pleinement des énergies restauratrices transmis par l'arbre.



Mais faut-il la démonstration par des preuves scientifiques pour nous démontrer et nous rappeler le pouvoir de la forêt, les bienfaits de la nature? Sommes nous devenus à ce point coupés de la nature que nous n'avons même plus l'instinct de nous régénérer auprès d'elle, ou qu'il soit nécessaire de prouver scientifiquement qu'elle est bénéfique pour nous? Notre mode de vie (quelle horrible expression!) nous fait passer en moyenne 80% du temps à l'intérieur. Petites boites très étroites, chantait Graeme Allwright... De boites en boites, d'écrans en écrans, notre vie est une succession et une superposition de conditionnement artificiels de toutes sortes, notre bénéfice nature s'est alors amenuisé au cours des décennies... Les enfants ne sont plus que rarement entrain de jouer dehors, les cours de récréation sont aseptisées au goudron et bétonnées dans les moindres interstices... "L'éducation à l’environnement", la sensibilisation à la nature, est devenue une nécessité pour retrouver dès le plus jeunes âge cette connexion innée et intrinsèque à notre être que nous avons avec la nature. "ce que nous avons reçu étant jeune , nous demeure attaché jusqu'à la fin de nos jours", enseignait avec Sagesse et justesse Paracelse.


A l'écoute de notre ressenti nous pouvons nous reconnecter au pouvoir de la nature. Notre moi profond sait se reconnecter aux énergies de la  nature quelques soient les circonstances. Il suffit de s'entraîner et de tourner notre attention vers des espaces naturels aussi infimes soient-ils, ou ce qui nous rappel à eux, et de se relier physiquement mais aussi spirituellement aux forces de la nature et d'établir un contact permanent, une connexion subtile, formant ainsi un écran vert, "green screen" en soi et autour de soi pour faire face à l'artificialisation de notre environnement et activer en nous le pouvoir de l'énergie vitale de la nature.


Sylvère





(1) Chiba University - Center for Environment Health and Field Sciences, Comité ISO 14001

(2) Publiée dans la revue Science par le géographe américain Roger Ulrich. 

(3)  Walch JM, L'effet de la lumière du soleil sur l'utilisation des analgésiques postopératoires: une étude prospective de patients subissant une chirurgie de la colonne vertébrale. Département de pathologie, Université de Pittsburgh, Pittsburgh, Pennsylvanie, Etats-Unis.

(4) Hadassah Hebrew University Medical Center, Mount Scopus, Jerusalem, Israel.

(5) Lambin, E. (2009). Une écologie du bonheur.

(6) David Strayer, Nature Nurture creativity,U News center, The university of Utha, USA.

(7) Marc Barman et Stephen Kaplan, psychological Science, 2008.