Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

La voie des plumes




Après l'aigle, l'homme est venu. Il a fait alliance avec l'aigle. L'aigle lui a donné sept plumes, dans lesquelles étaient les sept couleurs du secret, et par la puissance de ces sept plumes, l'homme est devenu sorcier. 
Don Pancho. 
Luis Ansa , Les Sept Plumes de l'Aigle


Au fur et à mesure de mon évolution spirituelle je pris conscience que la voie des plumes faisait partie de mon cheminement et qu'elle continuerait de m'accompagner. Le dernier centre du corps de lumière s'activait de lui-même lorsque je voyais des buses planer très haut dans le ciel. Le simple contact visuel avec des buses planant et s'élevant dans le ciel m'ouvrait ce dernier centre et m'élevait loin vers la connexion avec l'Infini. Ou bien en faisant une sieste, allongé sur les hautes chaumes des monts du Forez, je sortais très facilement hors de mon corps attiré par le vol des buses planant très au au-dessus dans le ciel et aimanté par elles, propulsant mon corps subtil pour m'en servir de point d’appui dans mon envol.
La connexion intérieure avec une plume lors de méditations opérait un balayage de mes pensées, comme si la plume purifiait mon mental et balayait les pensées afin de me permettre d'aller directement dans le silence. La plume pouvant apparaitre d'elle-même à ma vision ou bien en l'invoquant et la visualisant pour obtenir le même effet.
Lors d'une ballade sur le Vercors je m'assis sur un promontoire à l'aplomb d'une falaise  pour contempler le paysage. Un vautour vint me tourner autour à une distance suffisamment proche pour entendre le son de l'air dans les plumes de ses ailes. C'était magnifique, je pouvais l'observer de près en plein vol et ressentir son lien à l’élément air. De très belles énergies mon été données de vivre ce jour là et cette expérience avec le vautour planant autour de moi fût inoubliable par l'intime connexion que je vivais avec lui et le sentiment spirituel de légèreté, de puissance, de non-effort qui émanait de ce contact. J'étais d'autant plus remplis de joie que pour atteindre ce sommet il m'avait fallut surpasser ma sensibilité au vertige lorsque je dû prendre la route menant de la vallée jusqu'au pied des chemins de randonnées des hauteurs du Vercors. Une route droite mais étroite et à flan de colline escarpée au milieu des éboulis m'avait décontenancé. Mais je devais y aller et je dû faire une halte pour me concentrer sur ce trajet. Je fit donc une méditation du corps de lumière en lien avec la situation. Alors la présence de Mère et Sri Aurobindo se manifestât dans mon champ énergétique et leur guidance me signifia qu'il y avait des énergies là hauts dans ce milieu naturel sauvage qui seraient bénéfiques pour mon cheminement spirituel. Cette guidance m’apportât aussi l'énergie et la conscience pour stabiliser ma sensibilité face au vertige ainsi que de la concentration et de l'ancrage. Après ces vingt minutes de méditation je repris donc la voiture, serein et confiant pour affronter la conduite sur cette route qui menait au début des sentiers de randonnées vers les hauteurs du Vercors.
En dansant un jour sur des musiques de guérison du Baloutchistan je sentis la nécessité de m'accompagner de deux plumes de rapaces que j'avais ramassé lors de ballade dans la campagne. Je les tenais dans chaque main et rentrais en transe et me sentais soulevé par un immense oiseau, tel le Simorgh, la danse improvisée avec les plumes amplifiait l'effet de ces musiques d'extases et de guérisons et qui me transportaient.
Bien des années plus tard, pendant une période en m'endormant je me sentais et me voyais tel un aiglon dans un nid accroché à une immense falaise. Les parents aigles, (sans aucun lien symbolique avec mes parents humains), venaient près de moi et j'observais leur vol. Un jour, dans cet état de conscience particulier, ni un rêve éveillé, encore moins un rêve, mais comme une identification à un certain niveau de réalité qui correspondait à un apprentissage intérieur, je pris mon envol au bord de cette falaise, m'élançant attiré et motivé par les aigles qui tournoyaient autour de moi et me montraient l'exemple. Ce n'était pas non plus comme une sortie hors du corps avec un apprentissage du vol, mais comme si ces visions et cette expérience vécue intérieurement correspondaient à une intégration au niveau de l'âme dans mon processus d'éveil spirituel. L'identification à l'aiglon au nid puis à l'aiglon prenant son envol était une traduction d'un état d'être dans mon processus de croissance spirituelle. 
Peu après, en pratiquant une technique chamanique de sortie hors du corps appelé technique de l'aigle, je me trouvais dans un état de méditation où j'expérimentais ma vision comme étant des rayons de lumière laser émanant de mes yeux et prospectant le moindre détail dans un paysage que je voyais s'étendre sous moi. Je me sentais identifié à l'aigle, mais cependant ne faisait pas l'expérience d'une sortie hors du corps, ni l'expérience de vol chamanique, mais plutôt comme une vision émanant de la perception d'être un aigle avec l'expérience des yeux d'un aigle d'où se projetait un rayon laser très loin pour scruter les détails.
Telle est la réalité du pouvoir véhiculé par les plumes et le royaume des oiseaux et que chacun peut expérimenter dans son cheminement spirituel. 
A suivre: Le Don de l'Aigle

Sylvère