Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

Démystifications de l'éveil


Je vais vous dire en un mot qui est l'éveillé: c'est celui qui arrête de conceptualiser.
Sri Siddharameshwar Maharaj



Comment une telle évidence, « l’Évidence », échappe-t-elle à la majorité des êtres humains et est si laborieusement accessible aux chercheurs spirituels en quête d'éveil et de libération promis par les textes et les témoignages « d'éveillés » ? Toutes ces sources écrites de spiritualités diverses et religions avec leurs éveillés décrétés conformes et officiels -les gurus auto décrétés- ou décrétés comme autorités incontournables en la matière, éveillés anciens, modernes ou contemporains, tous avec leurs préceptes, leurs descriptions emphasées et métaphoriques, leurs expériences devenues croyances et concepts parfois, leurs méthodes et leurs techniques qui induisent une complexité et une accessibilité élitiste à l'Absolu, à Dieu, à l'éveil, moralisent sur des valeurs plus que n'inspirent la fluidité avec tout ce qui EST, mystifient plus que ne discernent.

En effet une véritable mystification de l'éveil s'opère chez le chercheur des plus sincère et constitue l'obstacle majeur au glissement dans l’Évidence. S'attaquer à cette mystification fût sûrement le premier pas de déblaiement psychologique me permettant de concevoir l'éveil comme étant plus accessible que je ne le croyais. Les éclairages de textes autour de l'éveil à la lumière des propres investigations et contacts avec des démystificateurs d'éveil furent d'une contribution essentielle pour mon contact avec l’Évidence.
Au retour de cette immersion dans l’Évidence je ne puis que confirmer à la lumière de mon expérience la nécessité de cette investigation et les mythes que mon immersion dans l'Absolu a détrôné.

Quels furent ces mythes dont j'eu conscience après coup ?

 

- Je ne suis pas éveillé parce que...
C'est sûrement le fondement essentiel de tous les mythes autour de l'éveil ayant pour racine la conception mentale qu'il faut une ou plusieurs conditions pour accéder à l'éveil.
NON l'éveil n'est conditionné par rien d'autre que de s'abstraire de toute condition. L'Absolu, Dieu, le Réel n'est limité par aucune condition, c'est sa particularité essentielle qui en fait une accessibilité pour qui que ce soit, riche ou pauvre, croyant ou non croyant (plutôt non croyant d'ailleurs...), homme d'affaire new-yorkais ou berger d'alpage, pilote de ligne ou éboueur, travailleur exemplaire ou voleur, moine ou scélérat, criminel ou citoyen exemplaire etc.

- Le mythe de l'expérience extraordinaire, fulgurante, d'un changement total de ce que je suis, un retournement énergétique puissant que je ne peux même pas imaginer ou concevoir tellement ce doit être fort...NON l'éveil est simple, si simple que se révèle l’Évidence...

- Le mythe que si je parviens à l'éveil, si je stabilise cette expérience que je crois être le but et la fin je n'aurai plus à chercher, à être dans la passion de la recherche, de l'exploration...NON l'éveil n'est pas un but final encore moins une expérience ou un état à atteindre, tout reste à faire, notamment relier le pôle perception Absolu Immuable avec le pôle matière, théâtre illusoire désuet ; le pôle réalité impersonnelle transcendante avec le pôle personnalité incarnée. Le pôle manifestation individuelle, ce que je fais, ce que ma matière est dans ce monde ridicule avec le pôle perception de l'arrière plan inébranlable.

- Le mythe que je dois changer pour être éveillé, pour avoir la permission de recevoir l'éveil et que je fais des pratiques spirituelles en ce sens.NON, l'éveil n'est pas une question de morale ou de valeur, ni de mérite ou de labeur ; c'est la simple réorganisation des choses intérieures dans leur juste mesure permettant de percevoir alors la perception du Réel. C'est tout au contraire la fin du jugement intérieur de l'ordre des choses intérieures et extérieures. Aucune autorité ne juge et ne tien compte de notre mérite à l'éveil, surtout pas "Dieu".

- L'éveil est un phénomène énergétique qui nécessite l' apprentissage de perception des énergies, d'exercices d'ouvertures des chakras, de techniques occultes ou spirituelles, de capacités de connexions aux énergies suprêmes etc.
NON, l'éveil n'est pas une prouesse énergétique, c'est un réajustement naturel de là où je porte l'attention.

- L'éveil nécessite la disparition de tous les défauts empêchant d'y accéder.
NON, la perception de l'état d'éveil s'en fout des défauts, tout est cette perception absolue, immuable, stable, transcendante. Des pires défauts aux meilleures actions, tout est ce qui Est, partout. La nature de l'action ne conditionne pas l'accès à l'éveil. (Cette simple phrase résume les quelques centaines de vers de la Bhagavad-Gîtâ ). Bien au contraire, la reconnaissance de ce qui est sans jugement de valeurs, sans discrimination de soit disant défauts et autres traits de caractère, facilite l'accès à l'état d'éveil, y compris reconnaître que je ne peux pas accepter de reconnaître et reconnaître ce que je juge ou m'incommode. Être avec ce qui est réduit l'espace de séparation de mon être avec Ce QUI EST. (L'Absolue Réalité). Simplement être conscient de ce qui me constitue. Cela empêche de s'extraire de soi-même, cela permet de redescendre à chaque fois d'un cran dans la détente de ce que je suis et de qui je suis dans sa complétude.

- Le mythe qu'il faut se retirer dans des lieux appropriés et y travailler sa recherche intérieure, pour s'éveiller.
NON, l'éveil peut se produire n'importe où, dans le wagon d'un train rempli de voyageurs par exemple (comme j'en témoigne), l'essentiel étant l'aspiration intérieure en soi et vers le haut pour ce qui est de ma propre expérience du 2 avril 2005. Pour paraphraser Srî Aurobindo - mon guru racine comme on dénomme dans le bouddhisme celui qui initie à l'immersion dans l'Absolu- « le monde entier est le lieu de l'aspiration ».
Rien n'est plus sacré que tout ce qui est, tout est sacré.

- Le mythe que la vie d'un éveillé est transformée.
NON, pas en apparence. Intérieurement oui du fait d'un changement de perspective, de regard sur la vie mais rien d'extérieure ne paraît pour dire qu'un tel est éveillé. Le lot du quotidien continu et peut même s'amplifier!

- Je soupçonne un autre mythe qui est celui de croire que l'éveil n'est pas stabilisé ou acquis parce que la perception de l’Évidence n'est pas permanente. En fait je soupçonne encore une erreur du mental figeant l'expérience telle quelle devrait se pérenniser selon notre conception et chercher appui dans la vieille habitude judéo-chrétienne de dévalorisation de soi-même pour s'empêcher de vivre la fluidité de l'expérience et l'investigation perpétuelle possible de cette état pour l'explorer, l'affiner, le développer, l'enrichir, le confronter à des points de vue différents et relever le défi d'accepter la malléabilité de notre être et du changement d'instant en instant de l'énergie de l'univers.

L'éveil est un état tellement évident et simple quand on le contact que l'on peut se dire que tout ce que nous faisons de pratiques spirituelles pour s'améliorer ne vaut rien, apparaît secondaire voir subsidiaire. En fait l'éveil est Tout et anéanti les conflits intérieurs, dissous les mélis-mélos psychologiques, les revendications et doutes des subpersonnalités. L'essentiel est de développer des stratégies pour reconnaître ce qui Est, que l'on appellera plus spécifiquement « l'éveil ». Ces stratégies sont plutôt à envisager comme être soi-même son propre stratège et créateur des stratégies personnelles au regard de la connaissance de ses fonctionnements personnels, plus que d'appliquer des recettes d'éveil.

Suite à toutes ces démystifications, la tentation peut être de se dire qu'il n'y plus rien à faire pour immerger dans l'état d'éveil car tout ce que nous faisons ou avons fait de pratiques intérieures paraît désuet, insignifiant face à l'évidence et à la totalité de la perception du Tout partout.
Pour ce qui est de mon expérience, l'apprentissage et le développement d'aptitudes intérieures pouvant canaliser mon aspiration à contacter Srî Aurobindo pour demander son aide m'ont permis de recevoir cette perception « Dieu est partout, God is everywhere ». Plus que des mots, c'est la perception, l'expérience de ce que sous-tendent et ont véhiculé ces mots dans mon être, ma psychologie et mon cœur qui m'a permis de me rendre compte de l’Évidence et d'en pleurer de joie.

Sylvère

Extrait de Vous avez dit éveil?