Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

La Grande Roue de l'Evolution




Tout peut être accompli lorsque la touche de Dieu est là.
Sri Aurobindo, Savitri 


La Grande Roue dirige les cycles de l'évolution spirituelle, le développement de la conscience et de la lumière dans tous les êtres vivants. La Grande Roue peut être définie comme le Corps de l'Un dans sa Spirale évolutive et comme une force dirigeant la croissance de votre Âme. Le mouvement des galaxies, étoiles, et de votre propre éveil spirituel sont connectées avec la rotation de la Grande Roue, la Galaxie du Sombrero dans la constellation de la Vierge.






Les étoiles ne sont pas des corps vivants mais ce sont des objets qui changent de structure et d'aspect. Ils évoluent et prolifèrent et c'est pour cela qu'on dit qu'ils « naissent, vivent et meurent ».
L'étoile, au terme de son évolution, restitue une partie d'elle-même, enrichie des cendres de son activité. Le ciel se charge en éléments lourds comme la terre se charge en sel. De ce fait, le milieu qui sépare les étoiles se transforme et évolue. Lorsque la teneur en éléments lourds atteint 2 % émerge la vie et la conscience, comme on peut le déduire du seul cas connu : le nôtre. (Michel Cassé)


Spica α Virginis. 22°43' Balance (29°06' Vierge)
 Note. Une étoile double rouge brillant et blanche dans l'Epi de Blé de la Vierge. Souvent appelé Arista.
Influence: Selon Ptolémée, elle est de la nature de Vénus et de Mars; d'après Alvidas, de celle de Vénus, Jupiter et Mercure. (Vivian E. Robson)
Dans l'astrologie védique, le signe de la Vierge (Kanya) c'est-à-dire "Vierge" ou "Fille" en sanscrit) est associé à l'élément terre ; il est de sexe féminin, moyennement mobile associé à la planète Mercure. (Parasara)

C'était en Egypte, le signe d'Isis. Sa sixième place dans l'ordre zodiacal la fait participer du symbolisme du nombre six et du sceau de Salomon; elle tient à la fois du feu et de l'eau et symbolise la conscience émergeant de la confusion, ainsi que la naissance de l'esprit. (J. Chevalier, A. Gheerbrant)

Par sa superficie la Vierge est la plus grande des constellations du zodiaque et la seconde de toutes les constellations.
L'amas de la Vierge est au centre du Super-amas local qui compte cinquante groupes de galaxies, dont notre groupe local.
Le vaste amas de galaxie de la Vierge s'étend par-delà la frontière avec la constellation de la Chevelure de Bérénice (Com). Sa partie centrale comptabilisant pas moins de quelques trois mille galaxies, est une des plus denses de la carte stellaire. 
Spica ou l'Epi  de magnitude 0,9 (α Virginis) est distante de 262 années-lumière, sa luminosité est équivalente à celle de 1600 Soleils. (Antonin Rülk)
Dans la mythologie, cette dame céleste symbolisant Isis, Astrée, Démeter, Cybèle, la Mère divine, est associée aux déesses de la Justice ou des Moissons. La justice est symbolisée par la Balance (Libra), qui lui est adjacente; les récoles sont symbolisées par l'épi de blé que tient dans sa main la Vierge, près de l'étoile Spica (l'Epi en latin). Cybèle est appelée mère des dieux, c'est-à-dire des géants qui sont les enfants de la terre, et qui, s'arrogèrent, à l'époque des premières cités, le titre de dieux. Le pin (et par extension les pommes d'or, puis l'épi de blé) est consacré a Cybèle, parce qu'il est l'emblème de la stabilité (dont l'abondance maintien la survie et la prospérité des nations), et que les auteurs des nations fondèrent leurs cités, dont Cybèle est la déesse, à l'aide de leur constance. Les Romains donnèrent à Cybèle le nom de Vesta, qui signifie déesse des cérémonies divines, parce que le premier autel (ara) du monde a été précisément la terre labourée (arata). L'eau, le feu et le far ou le blé formaient les principaux élément des cérémonies religieuses des Romains. Vesta sacrifiait à Jupiter les hommes impies qui faisaient partie de la communion infâme, et qui violaient les premiers autels ou les premiers champs de blé. (Giambattista Vico)


Signe des récoltes, le signe de la Vierge (porteuse du Graal) anime la mise en application de l'enseignement.
Le graal symbolise la prodigalité de la divinité, la spiri­tualité et la Connaissance, matérialisés pour l'oeil humain par la nourriture et la Lumière. Décrit comme un plat à poissons porté par une jeune fille, le graal manifeste avec elle l'axe formé dans le zodiaque par les signes de la Vierge et des Poissons. Domicile attribué à la planète/divinité Mercure, ce signe illustre aussi la communication et la parole sous toutes ses formes, ainsi que les échanges entre les hommes. En analogie avec le secteur VI du zodiaque projeté sur la terre, le signe de la Vierge est le lieu de la mise en pratique, de l'intégration, dans lequel l'utilité pour soi et pour le monde est essentielle, car il s'agit de participer, à la manière d'un jardinier, à tout ce qui transforme vers le mieux la société et les hommes.
L'axe Vierge-Poissons, c'est-à-dire les secteurs astrologiques six et douze, liés aux principes de l'apprentissage et de l'expérience intime, puis de son terme et de son intégration permettant de débuter un nou­veau cycle, préparer une nouvelle naissance, ou aborder un degré supérieur d'initiation! (Robert-Jacques Thibaud)

L'information de la constellation de la Vierge vous permet d'observer la façon dont les lignes événementielles se touchent au niveau du corps humain. En même temps vous verrez que le système hélicoïdal original du développement de l’information est indéfini dans le segment local. 
En focalisant l'attention sur une partie de l'information, la vision de l'éternité apparaît émerger de la constellation, accélérant le développement de la vision intelligente, une vision contenant l'intelligence, favorisant le point de perception d'une action événementielle à venir. (Grigori Grabovoï)

Références:
Michel Cassé, Généalogie de la matière 
Vivian E. Robson, Les étoiles fixes et les constellations en astrologie
Parasara, Brihat Parasara Parasara Hora Sastra, ou "Grands Ecrits d'Astrologie"
Jean Chevalier, Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles
Antonin Rülk, Constellations
Giambattista Vico, La Science Nouvelle  
Robert-Jacques Thibaud, Perceval de Peredur à Perceval-Une source de la spiritualité occidentale
Grigori Grabovoï Les étoiles Séries numériques pour la vie éternelle