Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

INSTANTS D’ÉTERNITÉ : INTÉGRATION




« Je n'ai rien à gagner par mon travail; je suis le seul Seigneur. »
Krishna, B. G. III, 22-24


 INSTANTS D’ÉTERNITÉ-extrait 4: INTÉGRATION

- Nos limites humaines ne nient pas notre nature illimitée. L’une et l’autre s’intègrent. Ce n’est pas parce que nous nous ne vivons plus dans notre nature illimitée à certains moments que cela doit nier la réalité de notre vécu en cette nature illimitée. Explorer la nature de la réalité en permanence : en faisant la vaisselle, en conduisant... Le contraste de situations d’une banalité déconcertante ou d’une difficulté insurmontable ne doit pas nous faire croire en l’irréalité de notre éveil.

- Certaines écoles vont t’enseigner l’intégration de l’éveil par l’adoption de comportements négatifs pour te faire saisir la permanence de ton éveil indépendamment des perturbations générées par des comportements négatifs. Mais constate plutôt que la vie permet de faire l’apprentissage de situations a priori déphasées avec nos conceptions erronées de l’éveil afin d’intégrer la conscience éveillée en tout. Par cette intégration nous ne pouvons pas nous méprendre sur le vécu de situations compliquées comme autant de situations nous faisant croire à l’irréalité de l’éveil. Car l’observation attentive du contraste permet de déceler la variation d’intensité des nuances qui le compose. C'est l'alchimie des paradoxes!

-Ces pratiques qui incluent dans leurs systèmes des techniques pour intégrer, induisent encore l’attitude de l’effort, alors que par l’aspiration pure, le contact avec la Présence induit en soi les capacités d’intégration.

- Exercer la réflexion de notre pensée sur la nature de l’éveil permet d’approfondir cette nature en nous, telle est la voie de la Pensée. Car n’oublie pas, bien que l’Upanishad dise Na manassa praptum shakyah. « Ce n’est pas par le mental que l’on a le pouvoir de l’obtenir », elle dit aussi Manassaïvédamaptavyam « Par le mental aussi, cela doit être saisit ». Katha Upanishad.

- Les assauts du mental sont impitoyables, il est au service de l’ego et c’est à ce titre qu’il exerce sont pouvoir de destruction. Observe les projections occasionnées par le mental en toi qui te décrédibilisent de l’identification à ta nature réelle. Désarçonner ce mental en étant pleinement avec lui, en étant pleinement avec les pensées qu’il génère, en les acceptant, en les intégrant plutôt que de tenter de les repousser ou de les arrêter, tel est la voie. Utilise alors l’énergie du mental comme force de synergie de la conscience. Les pensées ne sont pas des objets inertes, ce sont des énergies dynamiques qui peuvent être utilisées en tant que tel dans notre conscience.

- Emploie ton mental de lumière, alors ton mental sera au service de la lumière. Développe la pensée lumineuse et ta pensée réfléchira la lumière.

- Cesse d’émettre des jugements sur toi-même. Lorsque tu dis « je suis fatigué », « j’ai mal » …, ce sont aussi des jugements. Laisse vivre en toi ce que tu vis sans coller une étiquette définissant l’état que tu vis par la comparaison avec d’autres états auxquels tu te réfères. Alors la matière s’écoulera vivante en toi et tu ne feras plus qu’un avec elle et dans la totalité de sa manifestation.

- La libération ne doit pas nous départir de nos divers champs d’expression humaine. La libération oui, en hauteur, en largeur, et en profondeur. La libération doit être multidimensionnelle.

- Tu es éveillé ?! Et alors ? Que fais-tu des tes limitations, ô âme libre ?

- Tu ne peux pas monter ? Alors descend !

- Après s’être éveillé à l’ultime, toutes expériences spirituelles survenues par la suite deviennent une illumination pour l’expression de l’être entier dans la naissance à cette réalité ultime, incluant même les expériences spirituelles variées vécues jusqu’alors. Cette émergence constituant de ce fait un processus de révélation de notre nature essentielle par son intégration qui se déploie dans tous les mouvements de la vie personnelle, et impersonnelle. Le centre s’inclut dans le centre et se déploie dans le centre.

- La première moitié de l’éveil c’est de découvrir que tu es Cela, d’émerger dans la Réalité spontanément. L’autre moitié c’est de réaliser patiemment que nous avons toujours été Cela. C’est aussi de réaliser que notre incarnation humaine est une rencontre entre la réalisation de la nature fondamentale de l’être et la manifestation de tout le potentiel d’expression inhérent à la personne humaine. De la personnalité divine à la personnalité humaine, de la personnalité humaine à la personnalité divine, de la personnalité divine en la personnalité humaine.

- Qui dit que toutes les voies et traditions spirituelles ont tout découvert et tout dit sur la réalité ultime ? Ayons un esprit révolutionnaire envers l’éveil et nous pourrons découvrir de nouveaux chemins, certes, mais aussi de nouveaux aspects de la nature même de la réalité. Saisissons les rayons cachés dans les tréfonds secrets de la Conscience qui se sont dérobés à notre vision relative.

- Les réfutations réciproques que se font les traditions sur certains aspects techniques de la réalisation ou métaphysique sur la nature de l’éveil sont une preuve qu’aucune n’en a un aperçu intégral et définitif. Par conséquent la porte reste ouverte aux possibilités d’en découvrir d’autres et aux capacités que nous avons de le faire.

- Ne pas rester la conscience figée sur un aspect vécu de l’éveil, car nous ne pourrions plus nous ouvrir à d’autres aspects tout aussi vastes et profonds, si ce n’est même davantage, et qui plus est, vecteur de nouvelles révélations et de possibilités de transformations en soi-même par des moyens adéquats. 


Sylvère
Instants d’Éternité- extrait 4: Intégration