Pourquoi ce site?

Aperçu


Évolumière...

Évolution et Lumière, évolution dans la lumière et par la lumière!

La création de ce site part du constat que chaque chercheur sur le chemin de l'évolution spirituelle est un trouveur potentiel ou effectif, pouvant dans un partage sincère de ses expériences, accomplir des ouvertures pour d'autres consciences en développement... Lire la suite

21/01/2021

LE SOLEIL DÉCLINE

 



1

Tu n'auras plus longtemps soif,

Coeur brûlé !

Une promesse rôde dans l'air,

Souffle de bouches inconnues,

La Grande Fraîcheur arrive...

 

Mon soleil brûle au-dessus dans le midi,

Vous qui venez je vous salue,

Vents soudains,

Esprits frais des après-midis !

 

L'air passe, étranger et pur.

La nuit vers moi

Cligne de l'œil,

Gestes séducteurs et obliques...

Reste fort, mon brave cœur

Et ne demande pas : pourquoi ?

 

2

Jour de ma vie !

Ton soleil déjà décline,

Déjà le flot lisse

Est doré.

La roche chaude respire :

Le bonheur a dormi sur elle

Son bon sommeil de midi !

Dans des lumières vertes

Le bonheur maintenant remonte la rouille des abîmes.

 

Jour de ma vie!

Tu t'inclines vers le soir !

Ton œil brûle

A demi calciné,

Des larmes coulent déjà

En distillations de rosée,

Et sur de blanches mers calmement court

Le pourpre de ton amour,

Ta dernière, ton hésitante félicité...

 

 

3

Gaieté, ô Dorée, viens

Toi, l'avant-goût

Le plus secret et le plus doux de la mort !

Ai-je parcouru trop vite mon chemin ?

Seulement maintenant où mon pied se fatigue,

Ton regard me cherche encore,

Ton bonheur me cherche encore.

 

Et tout autour seulement vague et jeu.

Ce qui était jadis lourd

Est tombé dans l'oubli bleu.

Inutile maintenant ma barque !

Tempêtes et voyages, comme elle les désapprit !

Les désirs, les espoirs s'en allèrent engloutis,

L'âme et la mer sans rides s'unirent.

Septième Solitude !

 Jamais je n'éprouvai

Plus proche en moi la douce sûreté,

Plus chaud le regard du soleil.

Ne brûle-t-elle pas la glace de mes sommets ?

Argentée, légère, un poisson,

Ma barque s'en va maintenant...

 

Friederich Nietzsche ,

Poèmes, 1858-1888 , Les Dithyrambes de Dionysos.